« Le RHM n’a plus aucune existence juridique » (Edgard Owono Ndong, 3ème vice-président du RPM)

Le 3ème vice-président du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM, opposition radicale), Edgard Owono Ndong, par ailleurs député à l’Assemblée nationale, a indiqué mercredi 6 janvier dans une déclaration que le ‘’RHM’’, ancienne appellation du RPM dont Michel Menga M’Esonne et Serge Maurice revendiquent la paternité n’existence plus juridiquement.

« Le RHM n’a plus aucune existence juridique », a déclaré M. Owono Ndong, indiquant par la suite que ce parti s’est « mué en RPM avec ses structures et son patrimoine » au terme d’un congrès extraordinaire organisé les 5,6 et 7 avril 2019 à Libreville.
« En application des dispositions de l’article 23 de la loi N°16/2011 du 14 février 2012 portant modification de la loi N°24/96 du 6 juin 1996 relative aux partis politiques, les actes de ce congrès extraordinaire ont été notifiés, pour information, au Ministère de l’intérieur, qui en a pris note », a-t-il précisé.
La déclaration du RPM fait suite à la défection de ses rangs, du député Serge Maurice Mabiala qui a rallié le Rassemblement héritage et modernité (RHM) dirigé par l’opposant modéré Michel Menga M’Essone, l’actuel Ministre de la Culture. Ce dernier était tombé en disgrâce à la suite de son entrée sans l’avis du parti dans le gouvernement du Régime d’Ali Bongo Ondimba le 4 mai 2018. Depuis lors, l’ancien Secrétaire général du RHM était suspendu jusqu’au changement de la dénomination du parti.
Pour Edgard Owono Ndong, le supposé congrès de clarification organisé par Michel Menga le 3 janvier est illégal. Le RPM a annoncé une bataille juridique très prochainement pour mettre un terme à cette « forfaiture ». Il a accusé Michel Menga et Serge Maurice Mabiala, tous deux députés du RPM d’être au service commandé du régime d’Ali Bongo Ondimba pour dit-il diviser et fragiliser l’opposition.
Le 3ème vice-président du RPM a fait cette déclaration en présence de deux autres députés et plusieurs élus locaux qui ont réaffirmé leur soutien indéfectible au vrai président du parti, Alexandre Barro Chambrier.

Sydney IVEMBI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *