Michel Menga veut isoler davantage Alexandre Barro Chambrier

L’opposant Michel Menga M’Essone durant une déclaration politique à son quartier général à Libreville  le 13 avril 2019 © Archives Gabonactu.com

Ragaillardi pour avoir été porté à la tête du Rassemblement héritage et modernité (RHM, opposition modérée) le 3 janvier au terme d’un congrès dit de « clarification », Michel Menga M’Essone a invité tous les députés et autres élus locaux,  élus sous la bannière de RHM de le rejoindre, un appel  qui devra fragiliser davantage son ancien compagnon de route d’Alexandre Barro Chambrier qui détient un morceau du parti dont l’ancrage à la création était dans l’opposition radicale.

« Nous affirmons notre appel solennel à l’endroit des militants et des élus du RHM, pour suivre la nouvelle ligne de conduite que nous dessinons aux côtés des institutions de la République pour faire de notre parti un acteur important du développement », a lancé M.  Menga M’Essone.
Créé en 2017, RHM a connu une grosse dissension interne suite à l’entrée au gouvernement en mai 2018  de Michel Menga en qualité du Ministre d’Etat en chargé de l’éducation nationale. Le leader du parti Barro Chambrier avait qualifié cette posture de trahison.
La scission est consommée entre les deux personnalités. Alexandre Barro Chambrier dirige désormais le RPM et Michel Menga le RHM. Ce dernier devrait avoir l’avantage.  Les 4 députés et plusieurs conseillers locaux élus sous la bannière du RHM devraient le rejoindre ou s’exclurent.

Camille Boussoughou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *