La monture finale du nouveau code du travail enfin validée

    

Les représentants des travailleurs ayant abandonné lundi dernier la réunion de restitution finale du projet de révision du code du travail, suite à un profond désaccord sur l’article 92 qui menace dangereusement, selon eux, les acquis des travailleurs, l’ont finalement validé.     

Selon les services de communication du ministre de la Fonction Publique, Madeleine Berre, le désaccord serait parti d’un malentendu. En préparant la réunion de restitution finale du projet de révision du code, la mauvaise monture contenant l’article 92 autrefois source de tension a accidentellement été dupliquée et redistribuée aux participants, en lieu et place de la monture harmonisée et faisant consensus.   

Se sentant tromper par le gouvernement, après vérification des articles du code, les travailleurs en colère ont claqué la porte. Informé de la situation, le ministre de la Fonction Publique, par le truchement de son directeur de cabinet, a fait appeler les partenaires sociaux le lendemain pour expliquer l’origine du malentendu et clarifier tout autre éventuel point de discorde.

La situation clarifiée, les travaux stoppés ont naturellement repris. Au terme de trois jours de travail minutieux, un consensus final a été trouvé entre les parties (travailleurs, employeurs et Gouvernement) et la monture finale du code du travail en révision est validée.  

Eudes Rinaldy Leboukou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *