L’opposant Jean de Dieu Moukagni Iwangou relève des contradictions sur le projet de loi portant révision constitutionnelle

Le président de l’US, Jean de Dieu Moukagni Iwangou durant sa conférence de presse le 28 décembre à Libreville ©  Gabonactu.com

L’opposant Jean de Dieu Moukagni Iwangou a dans une conférence de presse relevé les grosses contradictions flagrantes que comporte le projet de loi portant  révision constitutionnelle, notamment dans son article 13 traitant de  l’épineuse question de la vacance du pouvoir.

La réforme constitutionnelle en cours, consacre la mise en place d’un collège de trois personnalités (président de l’Assemblée nationale et le Ministre de la Défense), pour diriger conjointement le pays en cas d’empêchement définitif du Chef de l’Etat. La présence du Ministre de la Défense dans le triumvirat poserait problème, selon l’homme politique, par ailleurs juriste chevronné.
« La démarcation du Ministre de la Défense dans l’instance supérieure, avec autorité sur le Chef du Gouvernement est un précédent qui s’inscrit en contradiction du cadre de cohérence observé pour la représentation de la fonction parlementaire », a relevé M. Moukagni Iwangou.
Pour le président de Union et solidarité, l’option suggérée « confine à une construction institutionnelle déséquilibrée ».
L’ancien ministre d’Etat en charge de l’enseignement supérieur a de ce fait appelé les députés et sénateurs du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) qui sont majoritaires au parlement bicaméral, de voter en toute lucidité dans l’intérêt du peuple gabonais, lors du congrès du parlement qui se tiendra ce 29 décembre à Libreville.

Camille Boussoughou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *