Gabon : un opposant appelle à boycotter le discours à la Nation du Président Ali Bongo le 31 décembre 2020 par un gros vacarme

Le Porte-parole de la CNR, Clay Martial Obame Akwe durant sa déclaration le 24 décembre à Libreville©  Gabonactu.com

Le Porte-parole de la Coalition pour la nouvelle république (CNR, opposition radicale), Clay Martial Obame Akwe a dans un entretien exclusif accordé à Gabonactu.com, appelle le peuple Gabonais à boycotter à laide d’un gros vacarme l’adresse à la Nation du Président Ali Bongo Ondimba le 31 décembre 2020 à 20h 00 pour dit-il protester contre la révision conditionnelle en cours au Gabon.

« Nous appelons toutes les forces vives de notre peuple à se lever comme un seul homme, pour faire barrage avec la dernière énergie à cette manœuvre de provocation d’un pouvoir honni et vomi. Ainsi, nous devons nous rassembler t ouvrir cette mobilisation dans les capitales provinciales, départementales, les quartiers et les villages, en sonnant des cloches, en tapant sur des couvercles des marmites et des tonneaux vides ; en battant des tambours pour ceux qui en ont, le 21 décembre au soir ; à l’heure du discours à la Nation du Président par défaut Ali Bongo Ondimba en signe de protestation », a lancé M. Obame Akwe.
La révision de la constitution adoptée le 18 décembre 2020 en Conseil des Ministres prévoit en substance dans l’article 13 en cas de vacance du pouvoir, un collège de trois personnalités (président du Sénat, président de l’Assemblée nationale, Ministre de la défense) pour diriger conjointement le pays.
Pour la CNR, une plateforme des personnalités et partis politique chapeautée par l’opposant Jean Ping, ce « bricolage », n’est rien d’autre qu’un « acte de défiance de plus à l’endroit du peuple gabonais et qui en rajoute au climat délétère dans le pays ».

Antoine Relaxe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *